Marie Bashkirtseff

Nos équipes du musée Ziem sont mobilisées pour vous proposer des activités et des conseils pour adultes et enfants régulièrement mis à jour et toujours utiles durant ces journées. Ci-dessous découvrez les oeuvres de MARIE BASHKIRTSEFF.

Les œuvres

Marie Bashkirtseff (1858-1884), une artiste au destin brisé

Peintre russe à la personnalité hors du commun, d’abord aristocrate puis républicaine, Marie Bashkirtseff meurt de la tuberculose à Paris avant d’avoir 26 ans.

Issue d'une famille fortunée, elle arrive à Nice à l’âge de 12 ans. Parlant déjà le russe et le français, elle se plonge dans l’étude de plusieurs langues. Dès l’âge de 14 ans, elle rédige un Journal qui contribuera grandement à sa célébrité. S’engageant en faveur de l’égalité du droit des femmes, elle collabore à La Citoyenne, journal dirigé par Hubertine Auclert (1848-1914), et publie la critique du Salon de 1881 sous le pseudonyme de Pauline Orell. Elle entretient également une importante correspondance avec des écrivains qu’elle admire tels qu’Alexandre Dumas fils (1824-1895), Edmond de Goncourt (1822-1896), Guy de Maupassant (1850-1893) ou Émile Zola (1840-1902).

Formée l’Académie Julian, elle apprécie beaucoup Edouard Manet et Jules Bastien-Lepage dont elle sera proche. Cette admiration se ressentira dans toutes ses œuvres tant au niveau de la palette que des sujets qu’elle choisit de traiter. Elle aime représenter des scènes de rue et exécute de nombreux portraits féminins qui rencontrent un certain succès. Réalisée vers 1878, Tête de jeune femme est un bel exemple du talent de cette jeune artiste. Ce tableau fut offert pour la création du musée par la mère de l'artiste. Il est fort probable que Ziem ait rencontré les Bashkirtseff par l'intermédiaire de l'une de leurs relations commune, le duc et la duchesse d'Hamilton, collectionneurs avisés d'œuvres de Ziem.

Un drôle de portrait 

Marie Bashkirststeff était une portraitiste pleine de talent ! 

Nous vous invitons à révéler le portraitiste qui sommeille en vous. 

L'activité

Dans la mesure du possible, faites une photocopie de ce portrait ou dessinez-le au crayon.

Vous avez maintenant carte blanche pour le transformez en un portrait plus contemporain, plus rigolo !
C'est à vous de le déguisez en lui collant ou en lui dessinant de nouveaux accessoires (chapeau, boucles d'oreilles, possibilité de changer la couleur des cheveux, des vêtements...). 

Alors amusez-vous et montrez-nous ce qui a changé. A vous de nous surprendre !

  

Contact