Jean-Baptiste (dit Auguste) Clésinger

Nos équipes du musée Ziem sont mobilisées pour vous proposer des activités et des conseils pour adultes et enfants régulièrement mis à jour et toujours utiles durant ces journées. Ci-dessous découvrez les oeuvres de JEAN-BAPTISTE (dit Auguste) CLESINGER.

Les œuvres

Clésinger, un sculpteur à redécouvrir

Jean-Baptiste Clésinger dit Auguste Clésinger est à la fois sculpteur et peintre. Il est le fils de Georges-Philippe Clésinger, lui-même sculpteur.

Clésinger a été l'élève de son père ainsi que de Bertel Thorwaldsen, grand sculpteur néo-classique danois.  Il est particulièrement connu en raison de ses liens avec George Sand dont il a été le gendre, et de Frédéric Chopin dont il a sculpté le tombeau.

Cet artiste a eu une belle carrière et expose rapidement au Salon. Il est l'auteur de nombreux bustes de personnalités de son temps comme Théophile Gautier. Il provoque un scandale artistique et mondain au Salon de 1847 en présentant Femme piquée par un serpent, image réaliste et très érotique d'une femme nue aux formes généreuses, au corps abandonné se tordant sous la piqûre d'un serpent symbolique. De plus, la sculpture avait été réalisée d'après un moulage fait sur Apollonie Sabatier, muse de Baudelaire et alors maîtresse du richissime industriel belge Alfred Mosselman, grand amateur d'art. L'utilisation directe du moulage sur nature pour une sculpture était violemment contestée au XIXe siècle car elle induisait une absence de travail et de probité de la part de l'artiste.

Clésinger a pour prédilection le motif des taureaux romains qu'il réalise aussi bien en marbre qu'en peinture à plusieurs reprises. Vue des environs de Rome (1859), est un paysage serein à la luminosité crue représentant un pré marécageux où des bovins ruminent au milieu d'une végétation drue, d'un vert vivace, et d'arbres robustes aux formes arrondies. L'aspect très descriptif de ce paysage évoque le réalisme des peintres de l'école de Barbizon. Cependant, Clésinger est le seul à aborder le paysage par un tel travail des masses et des volumes qui rend l'épaisseur de la matière. L'intérêt pour l'ombre et la lumière révèle bien un sculpteur qui sait travailler la couleur avec intensité.

Imaginer un paysage en (bas-)relief

A la fois peintre et sculpteur, Clésinger, s'est passionné pour le volume, la matière, l'ombre et la lumière.

À vous de jouer !

Nous vous invitons à réaliser un travail en volume :

A partir d'argile, de pâte à modeler ou de pâte à sel (à fabriquer soi-même) étalez avec un rouleau à pâtisserie la matière choisie pour obtenir une plaque de dimension 30 x 12 cm et 2 cm d'épaisseur. 

Dessinez avec la pointe d'un outil (stylo par exemple) ce paysage dans ces grandes lignes afin d'avoir des repaires.

Creusez des parties (par exemples la terre et l'eau, le ciel) avec différents outils (cuillère, manches de couverts, manche d'un pinceau, bâton...) et accentuez avec de la matière l'épaisseur de certains éléments (par exemples animaux et arbres).

Jouez sur les différentes masses et volumes que vous souhaitez faire ressortir dans votre paysage.

C'est à vous de modeler à votre guise en expérimentant, en creusant votre paysage dans la matière afin d'exprimer différentes sensations !

  

Contact