Antoine Ponchin

Nos équipes du musée Ziem sont mobilisées pour vous proposer des activités et des conseils pour adultes et enfants régulièrement mis à jour et toujours utiles durant ces journées. Ci-dessous découvrez les oeuvres d'ANTOINE PONCHIN.

Les œuvres

Antoine Ponchin dans les pas de Ziem à Martigues

Au 19e siècle de nombreux peintres viennent en Provence attirés par la lumière.

Parmi eux Félix Ziem qui découvre Martigues en 1839 et qui y installe un atelier en 1860. Bénéficiant d’une grande notoriété, de nombreux artistes viennent sur ses traces séjourner dans la « Venise provençale » : Olive, Signac, Dufy, Derain, Ponchin...

Antoine Ponchin est un peintre d’origine marseillaise qui se passionne pour la Provence avec une prédilection pour Martigues. Héritier des recherches des impressionnistes, son travail se caractérise autour d’une réflexion sur les effets de la lumière sur le paysage. Il est un des rares artistes à proposer des vues originales de la ville comme en témoigne ce paysage de la rue du grand four située dans le quartier de Ferrières.

Ponchin au "Miroir aux oiseaux" 

Antoine Ponchin est un peintre d’origine marseillaise qui se passionne pour la Provence avec une prédilection pour Martigues dont il a représenté différents quartiers.

Héritier des impressionnistes, son travail se caractérise par une recherche sur les effets produits par la lumière sur le paysage et par une réflexion sur la couleur avec des camaïeux savamment élaborés. Il est aussi un des rares artistes à proposer des vues très originales de la ville.

"Le Miroir aux oiseaux" est depuis longtemps un quartier privilégié par les peintres. Ponchin propose ici une vision particulièrement audacieuse de ce lieu emblématique de la ville en se focalisant sur une façade et deux portes, vide de toute présence humaine.

L'atmosphère est paisible. La palette, faite d'un camaïeux de marron nuancé de rose est très inhabituelle et plus particulièrement les reflets dans l'eau, habituellement de couleur bleue. Cette œuvre est très moderne notamment dans son cadrage qui fait penser à un zoom photographique qui exclue le ciel.

En isolant cette façade, Ponchin crée une œuvre intemporelle car il va à l’essentiel en synthétisant les formes.

  

Contact