FermerGaby Charroux, maire de Martigues
Gaby Charroux, maire de Martigues

Déclaration, Solidarité

DECLARATION. Gaby Charroux s'exprime en soutien aux victimes du conflit qui sévit dans le Haut Karabagh.

Veuillez lire ci-dessous la déclaration de Déclaration de Gaby Charroux Maire de Martigues en soutien aux victimes du conflit qui sévit dans le Haut Karabagh.

Publié le

La déclaration

Madame, Monsieur,

Je voudrais en préambule de l’ordre du jour de notre séance du Conseil municipal solliciter votre accord pour faire une déclaration de soutien aux victimes du conflit qui sévit dans le Haut Karabagh.

La situation dans cette partie de l’Europe transcaucasienne est au plus haut point inquiétante. Chaque jour qui passe montre une exacerbation  des positions dont les seules victimes sont les populations civiles arméniennes.

Aujourd’hui l’Artsakh a le droit à une reconnaissance de son autonomie.

L’Artsakh a le droit d’être entendu et écouté par les grandes puissances qui décident du destin de notre Monde. Évidemment notre premier vœu est que le conflit armé cesse.

Que la paix s’installe durablement dans cette partie de l’Europe où depuis 1991 c’est l’instabilité permanente qui domine.

Mais au-delà, il est aussi question de la place de la Turquie dans ce conflit.

L’engagement du gouvernement turc dans l’opposition entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie montre qu’au-delà des enjeux économiques ou géopolitiques, il est bien question d’un engagement culturel pour ne pas dire racial.

Les intentions affichées par le Président Erdogan de redonner à sa nation sa puissance d’antan ne peut que nous interpeler sur ses aspirations à accompagner les Azéris contre les Arméniens. L’idée de son ambition de recréer l’empire Ottoman s’accompagne pour le peuple arménien, pour sa diaspora française, d’une tentation de recommencement de l’histoire. Douloureux pour tout un peuple, douloureux par son déni 115 ans après.

Alors, cher(e)s collègues, parce que l’émotion que provoque une guerre quelle  qu’elle soit est renforcée quand on a le sentiment qu’elle touche les gens autour de nous, nous sommes dans l’obligation de nous positionner.

Parce la communauté Arménienne est importante à Martigues, parce que la France a su être une terre d’accueil et un relais pour porter la reconnaissance du génocide, nous nous devons d’avoir ce moment de soutien.

Nous nous devons aussi d’exiger du Président de la République qu’il prenne position, fermement, dans ce conflit.

Quand la France est capable de prendre des positions pour soutenir un Président en Amérique latine qui a perdu les élections, quand la France se permet ce qu’elle s’est permise après la tragédie Libanaise... on peut être en droit d’attendre qu’elle n’invoque pas la neutralité face à un des Présidents les plus autoritaristes du monde.

Sinon, définitivement, notre pays est à ranger dans les nations qui ne comptent plus.

Gaby CHARROUX – Maire de Martigues

Voir aussi

Contact