FermerGaby Charroux, maire de Martigues
Gaby Charroux, maire de Martigues

Coeur de ville, Déclaration, Economie

DECLARATION. Gaby Charroux s'exprime en soutien aux commerces de la commune.

Veuillez lire ci-dessous la déclaration de Déclaration de Gaby Charroux, maire de Martigues en soutien aux commerces de la commune.

Publié le

La déclaration

Mercredi soir, le Président de la République a annoncé un nouveau confinement. Le lendemain, l’ensemble des mesures liées à cette décision étaient présentées par le Premier ministre. Après le confinement généralisé du mois de mars c’est une nouvelle épreuve difficile mais nécessaire que nous devons traverser afin de protéger nos proches et nous-même.

Les années de purges des services publics et notamment l’attaque incessante de notre système de santé, en premier lieu duquel l’Hôpital et ses personnels, ne pouvaient que laisser des traces. Aujourd’hui, la gestion de crise par la pénurie en est une conséquence.

Le taux de propagation du virus est élevé dans notre département et il est de notre responsabilité de ne pas prendre le risque d’une surcharge de l’Hôpital et d’une rupture du parcours de soin pour ceux qui en auront le plus besoin.

L’expérience douloureuse du printemps aurait dû servir au gouvernement dans la prise de décision des mesures urgentes à mettre en place pour renforcer notre capacité à absorber les crises. Mais, force est de constater qu’il n’en a rien été. Cinq mois après, aux mêmes maux les mêmes remèdes à un détail près tout de même : le maintien quasi entier du fonctionnement de l’économie à l’exception des indépendants dits « non essentiels ». Et, pendant ce temps, les grandes surfaces et le commerce en ligne, les poids lourd de l’économie, continuent leurs ventes et répondent à l’injonction de consommation.

L’impact économique et social de la crise est terrible pour les plus précaires, les indécisions successives depuis le mois de septembre ont gravement affecté le milieu de la restauration, certains ne se relèveront jamais.

Aujourd’hui, les décisions non concertées de ce nouveau confinement, en créant une concurrence déloyale entre les commerçants de détail et la grande distribution, vont faire basculer une grande partie de ces indépendants dans des situations inextricables avant une période forte pour leur chiffre d’affaire annuel.

A Martigues, je ne prendrai pas d’arrêté spécifique pour maintenir les commerces répertoriés par le gouvernement comme « non essentiels » car cela serait juridiquement vain et sanitairement contreproductif. Les maires ayant pris cet arrêté l’ont vu d’ores et déjà retoqué par la Préfecture à l’instar des Herbiers en Vendée mettant en danger les commerçants qui enfreignent la loi.

C’est pourquoi, je demande fermement au gouvernement de revoir rapidement la définition des commerces de première nécessité et de l’élargir, dès lors que les conditions de sécurité sanitaire permettent de préserver la santé des commerçants, de leurs salariés et de leurs clients.

Nous souhaitons que des décisions soient prises urgemment, en concertation avec les représentants des indépendants afin de trouver une issue qui satisfasse au maintien des entreprises et de l'emploi et garantissent la mise en œuvre des gestes barrières seuls susceptibles de réduire la propagation du virus.

Gaby CHARROUX – Maire de Martigues

Voir aussi

Contact