Ville de Martigues
Ville de Martigues

Un lourd bilan

" Le Petit Provençal " du 12 novembre 1918
  • Ci-dessus la Une du « Petit Provençal »,  daté du 12 novembre 1918. Télécharger le document.

« (...) la vie ici n'est pas bien rose… ».

Jusqu'à la fin, l'incertitude règne.

Quelques lettres du soldat Baptistin Aiguille, conservées aux Archives communales et datées du 14 juillet 1918 au 5 août 1918, traduisent bien le moral des soldats : – «  Le canon gronde que de plus belle et la vie ici n'est pas bien rose… ».

Lettre de Batistin Anguille datée du 14 juillet
Lettre de Batistin Anguille datée du 16 juillet
Lettre de Batistin Anguille datée du 23 juillet 1918

Pour les proches, il essaie d'être rassurant : – « Pas de mauvais sang, on s'en sortira … peut-être ». Sans donner des renseignements trop précis, nous suivons l'action de sa compagnie de génie : – « Nous devons partir ce soir pour une destination qui nous est inconnue, mais qui nous paraît louche quand même ».

« Nous en avons tous marre »

Ainsi, traversent-ils les Vosges vers l'Oise, puis l'Aisne.

Carte de Batistin Aiguille envoyée du front le 15 juillet 1918 (verso)

« Il le faut, allons-y ! Mais … c'est plus facile de dire que de le faire. Qu'importe, ou d'un côté, ou d'un autre, il faut que cela finisse. Et vivement la fin. Nous en avons tous marre … ».

  • Ci-contre la carte de Batistin Aiguille. Télécharger le document.

Il meurt sur le champ de bataille à Vassogne (Aisne) le 8 août 1918. "Jour de deuil de l'armée allemande", selon Ludendorf, et début de l'avancée victorieuse des alliés.

Cent soixante et un militaires de Martigues mourront pour la France sur le champ de bataille ou à l'hôpital des suites de leurs blessures ou de maladies.

Toutefois, l'armée de terre, l’infanterie en particulier, a subi beaucoup plus de pertes que les marins. Chez ceux-ci, il y eut vingt quatre tués ou disparus en mer dont ces quatre matelots de Martigues, perdus lors du torpillage du croiseur-cuirassé "Léon Gambetta" qui coula à pic le 27 avril 1915 emportant 684 marins dont l’amiral Senès en Adriatique.

Liste des bénéficiaires de pensions depuis la loi du 31 mars 1919

Ce naufrage eut un grand retentissement : c’était le début de la guerre navale pendant laquelle un tiers des navires de commerce en Méditerranée est torpillé.

  • Ci-contre la couverture de la liste des bénéficiaires de pensions depuis la loi du 31 mars 1919. Télécharger le document.

Beaucoup plus nombreux sont les blessés et mutilés qui rejoignent leur foyer avec tous les problèmes de réinsertion et de rééducation que cela suppose.

Cette guerre ne doit-elle pas être « la der des der » ?

La France est ruinée, la solidarité nationale va jouer envers les veuves, les orphelins-« pupilles de la Nation », et les zones dévastées du Nord de la France. Comme dans toutes les communes de France, le temps de la commémoration et du souvenir est venu ; il faut rendre les honneurs aux enfants de Martigues morts pour la patrie. Cette guerre ne doit-elle pas être « la der des der » ?

Extrait de la délibération du 25 février 1922 au sujet d'un projet de monument commémoratif aux Morts pour la patrie.

Un monument aux morts ou des plaques commémoratives seront érigés en ville et dans les quartiers de la Couronne-Carro, Saint-Pierre et Saint-Julien.

  • Ci-contre la délibération du 25 février 1922 au sujet d'un projet de monument commémoratif aux Morts pour la patrie. Télécharger le document.

Le monument construit dans le cimetière, lieu plus propice au recueillement qu’une place publique, est inauguré le 11 juin 1923.

Mais en ce 11 novembre 1918, la joie éclate, des défilés se forment, les cloches carillonnent. La guerre est finie !

Quatre poilus du 7ème du génie
Ville de Martigues

Lettre d'information

Inscription à la lettre d'information
Martigues, Ville Fleurie 4 étoiles

Mairie de Martigues

Hôtel de ville de Martigues
Avenue Louis Sammut
BP 60101
13692 Martigues cedex

Tél : 04 42 44 33 33
Fax : 04 42 42 10 50

Réalisation Stratis

Mairie de Martigues
Hôtel de ville de Martigues
Avenue Louis Sammut
BP 60101
13692 Martigues Cedex
Tél. : 04 42 44 33 33 - Fax : 04 42 44 34 90

http://www.ville-martigues.fr/index.php?id=2304